La maison positive et constructions écologiques

À partir de janvier 2022 la Réglementation Thermique 2020 entrera en vigueur dans le cadre de l’obtention d’un permis de construire pour une maison neuve en France. L’objectif étant de réduire les émissions de gaz à effet de serre afin de répondre aux accords de Paris sur le climat.

Qu’est-ce qu’une maison positive ?

Une maison positive est catégorisée comme une maison avec une consommation énergétique très basse. Elle est construite de manière à ce que la chaleur émise à l’intérieur par ses occupants et par les appareils électriques ainsi que la chaleur produite à l’extérieur notamment par le soleil, suffisent à la chauffer. Ce type de maison n’a donc pas besoin de chauffage.

Le principe de fonctionnement de la maison positive réside dans son isolation thermique et un apport naturel en luminosité. En effet, les maisons traditionnelles ont besoin de chauffage afin de compenser la perte de chaleur due à leur faible isolation. Les maisons positives vont donc, de par leur isolation, conserver la chaleur produite afin que l’intérieur reste agréable à vivre. 

Pourquoi opter pour une maison positive?

Réelle avancée en matière de construction écologique, la maison positive s’inscrit aujourd’hui comme la tendance pour les nouvelles constructions qui voient le jour.

De plus en plus performantes, elles permettent aujourd’hui de limiter ses dépenses tout en réduisant sa consommation d’énergie et ses rejets de gaz à effet de serre.

Dès janvier 2022, les nouvelles constructions auront l’obligation de respecter les exigences de la RT 2020 qui vise à ce que chaque nouvelle construction produise davantage d’énergie qu’elle n’en consomme. En plus des critères pris en compte dans la RT 2012, la RT 2020 impose de nouveaux standards de construction :

  • La prise en compte des appareils ménagers et électroménagers dans la réduction de la consommation énergétique 
  • L’empreinte carbone des matériaux utilisés pour la construction du logement

Très réglementées, les maisons positives doivent respecter un certain niveau de performance énergétique. Pour qu’une construction soit considérée comme une maison positive selon la RT 2020, elle doit respecter un besoin en chauffage inférieur ou égal à 12 kWh/m2/an ainsi qu’un besoin énergétique annuel inférieur ou égal à 100 kWh/m2/an.

Les dépenses énergétiques d’une maison positive devront donc être égale à 0 kWh/m2/an. Étant des habitations qui produisent plus qu’elle ne consomme, le surplus énergétique produit pourra être redirigé vers le réseau électrique public.

Comment construire une maison positive ?

Quels matériaux choisir? 

Les maisons positives résultent d’une isolation sans failles. Contrairement à son ancienne version, la RT 2020 veillera à l’utilisation de matériaux respectueux de l’environnement et les plus performants sur le plan énergétique. On veille donc à supprimer les ponts thermiques et à respecter une étanchéité parfaite.

Pour la construction, à noter qu’une maison positive est considérée comme écologique, seulement si elle est construite avec des matériaux naturels. Les matériaux comme le bois, le béton écologique ou encore la terre crue seront à privilégier.

Concernant le vitrage, des fenêtres positives à hautes performances comme le triple vitrage sont recommandées voire nécessaires afin d’assurer une isolation parfaite de l’habitation. 

Il sera également important de veiller à certains points lors de la construction de votre maison comme l’orientation qui sera un point déterminant afin de bénéficier d’une exposition optimale au soleil. Mais également, l’installation d’une ventilation à double flux qui permettra de renouveler l’air intérieur tout en maintenant une température constante.

Quel coût  ?

Si l’on compare le coût de la construction d’une maison positive à celle d’une maison plus classique, l’investissement pour la construction d’une maison positive apparaît comme plus élevé.

Suivant si elle est réalisée par un constructeur ou un architecte, le coût d’une maison positive varie entre 1500 €/m2 à 3000€/m2. Le coût de construction d’une maison positive reste aujourd’hui entre 10 et 20% supérieur à celui d’une maison classique cela étant dû aux matériaux spécifiques utilisés notamment et à l’importance de l’isolation.

Quelle consommation finale ? 

Bien qu’une maison positive reste plus chère à la construction, des économies sont réalisables sur sa consommation d’énergie au quotidien. En effet, la consommation d’énergie d’une maison positive étant nettement inférieure à celle d’une maison traditionnelle, cette réduction de consommation d’énergie permettra à long terme d’amortir les coûts de construction.

Les avantages d’une maison positive ?

L’acquisition ou la construction d’une maison positive concède de nombreux avantages :

  • Une implication durable et écologique 
  • Une meilleure qualité d’air
  • Une réduction conséquente de vos montants de factures d’énergie
  • Une habitation plus silencieuse 
  • Une température homogène dans l’ensemble de l’habitation

De plus, vous pouvez bénéficier de différentes aides financières lorsque vous entreprenez des travaux écoénergétiques comme :

  • Crédit d’impôt à la transition énergétique
  • Crédit à taux zéro applicable sur les bouquets de travaux
  • Subvention de l’ANAH sous conditions de ressources
  • Ainsi que d’autres aides en fonction de votre région

 

Maison idéales, constructeur de maison individuelle, vous accompagne dans toutes vos démarches administratives liées à la RT 2020 et demande de permis. 

 

Recherche

Découvrir les réalisations et projets en région Rhône-Alpes :

Contactez-nous

T - 04 72 14 91 07