La checklist pour éviter les pièges lors de la construction de votre maison

Découvrez notre checklist pour éviter les pièges (et le stress) lors de la construction de votre maison.

☑ CHOISISSEZ MINUTIEUSEMENT VOTRE TERRAIN

Avant toute chose, il est indispensable de bien choisir son terrain. Soyez attentif à sa pente, à sa végétation, mais également à son accessibilité, car ce sont autant de choses qui conditionneront votre future maison.
Pensez également à vérifier son raccordement aux différents réseaux, si vous ne souhaitez pas vous retrouver sans téléphone ni internet !
Enfin, ne négligez pas l’étude de sol. Elle est indispensable si vous souhaitez assurer la pérennité de votre terrain et éviter des frais supplémentaires.

☑ EFFECTUEZ UN BORNAGE DE TERRAIN

Afin d’éviter un litige avec vos futurs voisins, pensez à effectuer un bornage de terrain.

☑ RENSEIGNEZ-VOUS SUR LE CONSTRUCTEUR

Si vous optez pour un constructeur, plusieurs critères sont à vérifier. Tout d’abord, vérifiez que l’entreprise soit inscrite au registre du commerce et des métiers, ainsi que l’authenticité de l’extrait KBis. Ensuite, vérifiez que le constructeur soit couvert par l’assurance dommages-ouvrages. Enfin, contrôlez que l’entreprise dispose d’un label de certification, et renseignez-vous sur ses références.

☑ VÉRIFIEZ LES GARANTIES DE L’ARCHITECTE

Si vous faites appel à un architecte lors de la réalisation de vos plans pour la construction de votre maison, vérifiez qu’il est inscrit à l’ordre des architectes et qu’il dispose d’une garantie décennale. Tout comme pour le constructeur, renseignez-vous également sur ses références

☑ LISEZ ASSIDÛMENT LES DIFFÉRENTS DEVIS

Lors de la phase de prospection, vous allez être confronté à plusieurs devis de constructeurs. Il est important de vérifier que tous les éléments sont présents : la date, le nom et l’adresse de l’entreprise, le nom du client et le lieu d’exécution, la date, le décompte détaillé, en quantité et en prix, de chaque prestation et produit nécessaire à l’opération prévue : dénomination, prix unitaire et désignation de l’unité (taux horaire de main d’oeuvre, mètre linéaire ou mètre carré) et la quantité prévue, les frais de déplacement, si déplacement il y a, la somme globale à payer, hors taxes et TTC, en précisant le taux de TVA. Pour éviter les déconvenues, demandez au professionnel si le prix comprend les coûts de préparation du chantier et de nettoyage de celui-ci (évacuation des gravats…), la durée et la validité de l’offre, l’indication du caractère payant ou gratuit du devis.

☑ ASSUREZ-VOUS DE LA PRÉCISION DU CONTRAT DE CONSTRUCTION

De manière à éviter toute escroquerie, lisez attentivement votre contrat de construction et assurez-vous de la précision de celui-ci. Les travaux doivent être mentionnés, ainsi que le prix total et les pénalités de retard. Le plan de construction est également à insérer dans le contrat.

☑ NE VERSEZ PAS LA TOTALITÉ DU PRIX AVANT LA FIN DES TRAVAUX

Avoir un constructeur, c’est bien… qu’il ne parte pas avant la fin des travaux, c’est mieux ! Et pour éviter que cela arrive, restez attentif aux différents versement que vous devrez effectuer : ils doivent être échelonnés et la totalité de la somme ne devra jamais être versée avant la fin des travaux. L’échéancier doit être organisé de cette manière :

  • 5% lors de la signature du contrat (uniquement en cas de garantie de remboursement)
  • 10% à la délivrance du permis de construire (uniquement en cas de garantie de remboursement)
  • 15% à l’ouverture du chantier
  • 25% à l’achèvement des fondations
  • 40% à l’achèvement des murs
  • 60% à la mise hors d’eau
  • 75% à l’achèvement des cloisons
  • 95% à l’achèvement des travaux d’équipement
  • 100% à la remise des clés, et une fois que toutes les éventuelles malfaçons seront réparés

☑ VISITEZ LE CHANTIER DE MANIÈRE RÉGULIÈRE

Une visite régulière du chantier vous permet de constater ce qui l’avancement des travaux et de vous assurer de son bon déroulé. De plus, si vous observez une erreur, celle-ci pourra être corrigée plus rapidement si elle est remarquée à temps. Vous devrez alors définir un calendrier de visites avec votre constructeur avant que les travaux ne débutent.

☑ SOYEZ ATTENTIF AUX TRAVAUX SUPPLÉMENTAIRES

Lors du chantier, il est possible que quelques petits (ou gros) travaux s’ajoutent. Un avenant au contrat doit alors être réalisé : vous avez le droit de refuser de payer des travaux qui ont été faits sans votre consentement !
Par ailleurs, pensez à chiffrer les travaux à vérifier la garantie de livraison, le prix et les délais.
Si les travaux supplémentaires sont trop importants, il faudra alors refaire un contrat.

 

Pour toutes informations supplémentaires et pour la construction de votre maison dans le Rhône, l’Isère, l’Ain et la Loire, contactez Maisons Idéales.

Recherche

Découvrir les réalisations et projets en région Rhône-Alpes :

Contactez-nous

T - 04 72 14 91 07